Les biotiques au service de la santé des nourrissons

Les biotiques, dérivés du mot grec « biotikos » signifiant « se rapportant à la vie », sont des composants nutritionnels qui, lorsqu’ils sont consommés, peuvent être bénéfiques pour la santé des nourrissons et réduire le risque de maladie au cours de leur vie.

Le lait maternel, aliment de référence du nourrisson contient naturellement des biotiques, qui contribuent au développement du microbiote intestinal et du système immunitaire.

Quand l’allaitement n’est pas possible, toute une famille de biotiques alimentaires existe et offre des alternatives prometteuses en proposant des fonctionnalités semblables à celles rencontrées dans le lait maternel.

Il existe 4 types de biotiques :

  • Les Prébiotiques sont des substances utilisées de façon sélective par les micro-organismes de l’hôte conférant un bénéfice santé.  Parmi eux, on distingue notamment les Oligosaccharides (FOS, GOS, MOS, XOS, Inuline), les Oligosaccharides du lait maternel, l’Acide linoléique conjugué, ou encore les Acides gras polyinsaturés. Leurs bénéfices sont différents d’un prébiotique à l’autre et d’une dose à l’autre. Les prébiotiques stimulent l’implantation de bactéries bénéfiques comme les Bifidobactéries et retardent ou diminuent le niveau d’implantation des germes potentiellement pathogènes.

Le saviez-vous ?

Le lait maternel contient naturellement des oligosaccharides prébiotiques (0,5-1,5g/100mL) – 3ème composant du lait maternel après le lactose et les lipides – qui favorisent le développement des Bifidobactérie intestinales, améliorent la motilité intestinale et la vidange gastrique, rendent la texture des selles plus molle et peuvent aider à réduire le risque d’infection chez les nourrissons.

  • Les Probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante exercent un effet positif sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels*. Leurs bénéfices qui incluent généralement une protection contre les infections, la régulation du système immunitaire et la synthèse d’éléments nutritionnels tels que les vitamines sont différents d’une souche bactérienne à l’autre et d’une dose à l’autre.

*Définition approuvée par la National Ypgurt Association (NYA) ou le International Life Science Institute (ILSI)

Le Saviez-vous ?

Le lait maternel contient naturellement des micro-organismes vivants à une teneur comprise entre 103 et105 ufc/mL.

  • Les Symbiotiques sont une combinaison de prébiotiques et de probiotiques qui augmentent les effets bénéfiques observés avec les prébiotiques et les probiotiques seuls. Les prébiotiques aident à l’amélioration de la survie des probiotiques tout au long du transit dans le tractus intestinal, encouragent et activent leur croissance et métabolisme.
  • Les Postbiotiques sont des produits issus de la fermentation bactérienne, qui peuvent améliorer les symptômes digestifs chez les nourrissonsDes bénéfices cliniques ont été rapportés sur la prise en charge efficace de l’inconfort digestif du nourrisson : rejets/reflux, gaz/ballonnements, diarrhées, coliques.

Références :

1. Bode et al., Glycobiology. 2012.

2. Campeotto et al., Gastroenterol. 2007.

3. Gibson et al., Nature Reviews – Gastroenterology & Hepatology. 2017.

4. Gibson et al., Nutr Res Rev. 2004.

5. acono et al., Dig Liver Dis. 2005.

6. Roberfroid et al., J Nutr. 2007.

7. Roberfroid et al., Critical Rev in Food Science & Nutrition. 2000.

8. Toala et al., Trends in Food Science & Technology. 2018.

9. The Biotics Family in Early Life. Edited by Seppo Salminen, Hania Szajewska, and Jan Knol. vol. 4, Wiley. 2019.

10. Van de Heijning et al., Nutrients. 2014.

11. Zivkovic et al., Proc Natl Acad Sci. 2011.