Alimentation en période de gastro-entérite

La diarrhée aiguë se définit par une modification brutale de la consistance des selles, prenant un aspect mou ou liquide(1, 2), avec ou non une augmentation de leur nombre (≥ 3/j)(2). L’étiologie est le plus souvent virale avec le rotavirus au premier plan chez les nourrissons et le jeune enfant(1, 2). La diarrhée s’inscrit le plus souvent dans un contexte de gastro-entérite aiguë quand elle est accompagnée de vomissements(1).

La base de sa prise en charge est la réhydratation hydroélectrolytique, qui vise à prévenir et traiter la déshydratation, principale complication de la diarrhée aiguë(2). Le repos digestif n’est plus d’actualité et une réalimentation précoce avec un régime normal est préconisée.

Réhydratation

Le traitement de la diarrhée aiguë repose sur le recours à un soluté de réhydratation orale (SRO) (1 sachet reconstitué dans 200 ml d’eau). Il sera donné à volonté dès l’apparition des selles liquides(1).

Le SRO doit être proposé de manière fractionnée(1), en petites quantités toutes les 15 minutes, idéalement après avoir été réfrigéré ce qui permet d’accélérer la vidange gastrique et de réduire son goût salé souvent peu apprécié des petits.

Le SRO doit être donné dès le début des symptômes pour réduire les complications(3).

Alimentation, en association avec le SRO

Alimentation lactée

  • Pour les enfants nourris au sein, il est conseillé de poursuivre l’allaitement maternel sans interruption(1-3).
  • Pour les enfants alimentés par lait artificiel, la réalimentation sera précoce, dès 4 à 6h après l’apparition de la diarrhée quel que soit l’âge. On proposera au nourrisson de plus de 3 mois son lait habituel à pleine concentration(1-3).

Le recours à un hydrolysat poussé de protéines de lait de vache chez le nourrisson de moins de 3 mois n’est plus recommandé de manière systématique mais à discuter au cas par cas(2). Il s’agit d’un principe de précaution qui vise à réduire le risque d’apparition d’une allergie secondaire aux protéines du lait de vache.

Le lait sans lactose devra être réservé aux cas de diarrhées sévères et/ou prolongées (> 7 jours)(1, 2).

Lorsque l’enfant a une alimentation diversifiée

Aucun régime alimentaire n’a fait la preuve d’une efficacité sur l’évolution de la diarrhée de l’enfant(1). L’alimentation pourra donc être poursuivie en fonction de l’appétence de l’enfant et de ses vomissements éventuels.

Dans tous les cas, il faudra éviter l’hypoglycémie, en particulier en cas de vomissements. On proposera donc aux enfants plus âgés des boissons ou aliments sucrés, voire un carreau de sucre, pour éviter la cétose de jeûne responsable de nausées(1).

Attention, les sodas parfois utilisés pour la réhydratation sont hyperosmolaires, pauvres en électrolytes (sodium ou potassium), ils sont donc à éviter chez le nourrisson et l’enfant(1).

Ce qu’il faut dire aux parents

Le traitement par SRO cible la déshydratation(1) et non pas la cause de la diarrhée : il est donc essentiel de bien prévenir les mères qu’il est normal que la diarrhée se poursuive pendant plusieurs jours. Il existe des médicaments antidiarrhéiques ayant l’AMM en pédiatrie, qui améliorent le confort mais qui ne doivent en aucun cas surseoir au traitement par SRO, qui reste à la base de la prise en charge(1, 3).

La surveillance de l’enfant ne se fait pas uniquement sur le poids, difficile à comparer d’une balance à une autre.

Les parents doivent être informés des signes devant conduire à reconsulter, bien précisés dans le carnet de santé : selles nombreuses et/ou abondantes et aqueuses, vomissements persistants, fièvre mal tolérée, refus de boire, altération de l’état général, enfant grognon, pâle, yeux cernés/creux, respiration rapide, ou troubles de la vigilance(1, 3).

Dr Aude Mariani-Écochard


Références :

1. Société française de pédiatrie. Pas à pas en pédiatrie – Diarrhée aiguë [en ligne]. [Consulté le 12/03/2019]. Disponible à l’adresse : http://pap-pediatrie.fr/hepato-gastro/diarrhee-aigue

2. Groupe francophone d’hépatologie-gastroentérologie et nutrition pédiatriques (GFHGNP). Diarrhée aiguë du nourrisson et de l’enfant – Recommandations d’experts [en ligne]. [Consulté le 12/03/2019]. Disponible à l’adresse : https://www.gfhgnp.org/recommandations-et-documents/diarrhee-aigue-nourrisson-de-lenfant/

3. Guarino A, Ashkenazi S, Gendrel D et al. European Society for Pediatric Gastroenterology, Hepatology, and Nutrition/European Society for Pediatric Infectious Diseases evidence-based guidelines for the management of acute gastroenteritis in children in Europe: update 2014. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2014;59(1):132-52.